fernand-dansereau.jpg

Fernand Dansereau

Fernand Dansereau a poursuivi au cinéma et à la télévision une carrière marquée de recherches et d’innovations.

Après quelques années de combat sous le régime Duplessis en tant que chroniqueur syndical au journal Le Devoir, il entre à l’Office national du film en 1955. Il y occupera successivement les fonctions d’animateur à l’écran, scénariste, réalisateur, producteur et finalement, responsable de l’ensemble de la production française. 

C’est  sous son règne que fleurira la révolution du  cinéma  direct qu’incarnent des films comme Pour la suite du monde (Pierre Perrault & Michel Brault), Golden Glove (Gilles Groulx) Félix Leclerc (Claude Jutra) et Les Bûcherons de la Manouane (Arthur Lamothe) dont il sera le producteur. Lui-même réalise au cours de cette période des films comme Alfred J... (Prix du meilleur film au festival du film de Vienne, 1957),  La Canne à pêche (1er prix au festival de Monaco, 1959) Le Festin des morts (1er prix au Palmarès du film canadien, 1967), Ça n’est pas le temps des romans (1er prix au festival de Tours, 1967).

Il est l’instigateur avec Robert Forget, Maurice Bulbulian et Michel Régnier de la naissance à L’ONF en 1966 du Groupe de recherches sociales. Ses films St-Jérôme et Tout l’temps, tout l’temps, tout l’temps auront un profond impact autant sur le milieu québécois que sur le cinéma, ce qui lui vaudra en 1977, le Prix Grierson de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

Au début des années 1970, il fonde et préside le groupe IN-MEDIA où des artistes comme le dramaturge Michel Garneau, le poète Paul Chamberland, le cinéaste-essayiste Pierre Maheu, la musicienne Iolande Rossignol, la danseuse Françoise Graham et le peintre Yves Decelles se rassemblent pour participer à l’immense effort d’animation culturelle, qui secoue le Québec de l’époque.

+ Voir plus

Il réalise alors Faut aller parmi le monde pour le savoir, qui en 1972, amènera jusqu’au festival de Cannes, la parole du petit peuple du Québec. Il s’engage par la suite dans des expériences de créations collectives, qui culmineront dans la série L’amour Quotidien (1975) pour la télévision et les longs métrages Simple histoire d’amours (1973) et Thetford au milieu de notre vie (1978) qu’il co-réalise avec Iolande Rossignol.

Parallèlement il s’engage avec l’historien Michel Lessard dans l’inventaire du patrimoine culturel francophone au Canada et réalise la série Un pays, un goût, une manière (1977).

Il écrit également pour la télévision: le téléroman Le Parc des braves (prix Gémeaux pour le meilleur texte dramatique, en 1987), l’adaptation pour la télévision du roman d’Arlette Cousture, Les filles de Caleb (Meilleure série dramatique au Festival de Banff en 1991 et prix Gémeaux pour le meilleur texte dramatique en 1992), les séries Shehaweh (1992) et Caserne 24 (1998-2000).

Tout au long, il demeure cinéaste, ce qui amènera la réalisation des long-métrages documentaires L’Autre côté de la lune sur la question autochtone au Québec (1995) et Quelques raisons d’espérer (Prix du président, Festival Télé-Science, 2001). En 2007 il a scénarisé et réalisé La Brunante, un film de fiction qui met en scène Monique Mercure et Suzanne Clément, formant un couple improbable très attachant (Prix du meilleur film canadien, FICFA 2007).

Puis, en 2009, un autre documentaire : Les porteurs d’espoir, qui porte un regard rafraîchissant et optimiste sur le milieu de l’éducation au Québec, où l’on voit la prochaine génération se préparer à relever des défis environnementaux! (Prix spécial du jury jeune, Festival du film éducatif, Evreux 2010).

En 2012, il réalise un nouveau documentaire Le vieil âge et le rire, qui remporte le prix du public au Rendez-Vous du cinéma Québécois et le prix « Coup de cœur » de l’Association des propriétaires de salles du Québec.

Au cours des années, il a beaucoup œuvré à la création des structures du cinéma québécois. Il fut secrétaire (1968) de la première association professionnelle des cinéastes, l’APC, et par la suite vice-président de l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (1976). Il a siégé à la Commission d’étude du gouvernement du Québec sur le cinéma et l’audiovisuel (1981-82). Il a présidé l’Institut québécois du cinéma en 1984 et fut le président-fondateur de l’Institut national de l’image et du son, INIS (1989 à 1992).

Fernand Dansereau a reçu le prix GRIERSON 77, qui lui fut accordé pour l’ensemble de son oeuvre et l’influence de celle-ci sur son milieu d’origine.

En 2003, l’ARRQ lui décernait le prix LUMIÈRE pour sa contribution à la défense de la profession de cinéaste.

En 2005, le gouvernement du Québec lui décernait le prix Albert Tessier.

En 2007, le Festival des Films du Monde lui décernait le Grand prix hommage des Amériques pour sa contribution au développement de l’art cinématographique.

En 2009, la Grande Nuit du cinéma lui remettait le prix Jutra hommage.

Esprit toujours en recherche, créateur prolifique, père de sept enfants, il continue de travailler. Il enseigne toujours à l’INIS et cultive deux nouveaux projets, l’un en fiction et l’autre en documentaire, sur le thème du vieillissement. Il déclare aujourd’hui :

« Mon métier de cinéaste m’a servi d’université permanente. Toute ma vie je n’aurai jamais cessé d’apprendre et vieillir s’annonce comme l’une des expériences les plus exigeantes, mais aussi les plus passionnantes de ma vie. »

Plusieurs films auxquels Fernand Dansereau fut associé en tant que producteur ont remporté toute une kyrielle de prix nationaux et internationaux.

Ce fut le cas pour la série de télévision TEMPS PRÉSENT primée à Cannes, Tours, Evian et Venise; et pour le long métrage POUR LA SUITE DU MONDE, également primé à Evreux et au Palmarès du film canadien.


Filmographie

L’ÉROTISME ET LE VIEIL ÂGE - Scénariste-réalisateur / Long métrage documentaire (2017)

LE VIEIL ÂGE ET LE RIRE - Scénariste-réalisateur / Long métrage documentaire (2011) • Prix du public, Rendez-vous du cinéma québécois (2012)
• Prix Coup de cœur de l’Association des propriétaires de salles du Québec (2012)

LES PORTEURS D’ESPOIR - Scénariste-réalisateur / Long métrage documentaire (2009)
• Prix du jury jeune, Festival du film éducatif, Evreux (2011)

LA BRUNANTE - Scénariste-réalisateur / Long métrage (2007)
• Prix du meilleur film canadien au FICFA (Moncton, 2007)
• Prix Outarde du public au festival CINOCHE de Baie-Comeau (2008)
• Prix Jutra : nomination pour meilleur film et meilleure réalisation (2008)

+ Voir plus

QUELQUES RAISONS D’ESPÉRER - Scénariste-réalisateur / Long métrage documentaire (2001)

CASERNE 24 - Scénariste / Série dramatique pour la télévision / 78 épisodes (1998-2000)

L’AUTRE CÔTÉ DE LA LUNE - Scénariste-réalisateur / Long métrage documentaire (1995)

SHEHAWEH - Scénariste / Série dramatique pour la télévision /4 épisodes (1991-92)

LES FILLES DE CALEB - Scénariste / Série dramatique pour la télévision /20 épisodes (1989-90)
• Meilleure série dramatique, Festival international de télévision de Banff (1991)
• Prix Gémeaux : meilleur texte pour une émission ou série dramatique (Montréal, 1992)

LE PARC DES BRAVES - Scénariste / Téléroman / 126 épisodes (l984-88)
• Prix Gémeaux : meilleur texte pour une émission ou série dramatique (Montréal, 1987)

LES DOUX AVEUX - Scénariste-réalisateur / Long métrage dramatique (l982)
• Quatre mises en nomination pour les prix Génie (Toronto, l983)

THETFORD AU MILIEU DE NOTRE VIE Co-réalisation avec Iolande Rossignol d’un long métrage dramatique dans le cadre d’une création collective (l978)

UN PAYS, UN GOÛT, UNE MANIÈRE - Scénariste-réalisateur / Série de 9 documentaires pour la télévision avec l’historien Michel Lessard (1976-77)

L’AMOUR QUOTIDIEN - Co-scénarisation et réalisation avec Iolande Rossignol d’une série de 13 demi-heures dramatiques pour la télévision (1975)

SIMPLE HISTOIRE D’AMOUR - Co-scénariste et réalisateur / Long métrage dramatique dans le cadre d’une création collective – vidéo (1973)

VIVRE ENTRE LES MOTS - Scénariste et réalisation/ Long métrage documentaire inédit (l972)

FAUT ALLER PARMI LE MONDE POUR LE SAVOIR - Scénariste et réalisateur / Long métrage documentaire (l971)
• Sélection à la quinzaine du cinéma, Festival de Cannes (l972)

SKI - Scénariste et réalisateur / Court métrage (l970)

JONQUIÈRE - Réalisateur / Court métrage (l970)

TOUT L’TEMPS, TOUT L’TEMPS, TOUT L’TEMPS - Scénariste et réalisateur / Long métrage documentaire (1969)

CE N’EST PAS LE TEMPS DES ROMANS - Scénariste-réalisateur / Court métrage dramatique (1967)
• Premier prix : Festival du court métrage (Tours, l967)
• Premier : Palmarès du film canadien (l967)

ST-JÉRÔME - Scénariste-réalisateur / Long métrage documentaire accompagné de 28 films-satellites (1967)

CONGRÈS - Scénariste-réalisateur / Court métrage documentaire (l960)

LES ADMINISTRATEURS - Scénariste-réalisateur / Moyen métrage documentaire (l960)

PIERRE BEAULIE - Scénariste-réalisateur / Mini-série documentaire (l960)

JOHN LYMAN - Scénariste-réalisateur / Court métrage documentaire (1959)

LES MAINS NETTES - Scénariste-réalisateur / Long métrage dramatique de Claude Jutra (1958)
• Prix du gala des Splendeurs (1959)

LE MAÎTRE DU PÉROU - Scénariste-réalisateur / Mini-série dramatique en trois épisodes pour la télévision (1958)

LA COMMUNAUTÉ JUIVE DE MONTRÉAL - Scénariste-réalisateur/ Court métrage (l957)

ALFRED J... - Scénariste / Moyen métrage de Bernard Devlin (l956) Prix du meilleur film (Vienne, l957)

CONFORMISME - Scénariste-réalisateur / Court métrage (1957)

QUARTIER CHINOIS - Scénariste / Court métrage de Bernard Devlin (l956)

 

Ivan Lamontagne, producteur

Ivan Lamontagne s’est joint à l’équipe de Datsit Sphère en septembre 2017. Ayant débuté sa carrière en tant que journaliste à la pige dans les années 80, Ivan Lamontagne a ensuite rejoint l’équipe de l’information à TVA à titre d’adjoint au directeur de l’information où il y est resté pendant une douzaine d’années. Au début des années 2000, il devient réalisateur pour l’émission « L’Épicerie ». Puis de 2007 à 2017, il a été producteur de documentaires et de séries documentaires chez Attraction Média où il a développé et produit de nombreuses séries dont Les Dieux du ciel, À fond la caisse, Fugitifs I-II-III, En prison, Truck non-stop, Mastodontes, Les Rois de la scrap, J’ai frôlé la mort, Belles ordures, Pawn shop Québec pour ne nommer que celles-ci. Il travaille actuellement à la productuion et au développement de plusieurs séries documentaires dont VIE DE CHANTIER I et II (Canal D et RMC Découverte), TRANSMISSION IMPOSSIBLE (Historia) et POMPIERS, LA RELÈVE (Groupe V).

 

Jacques W. Lina, producteur

Jacques W. Lina travaille dans le monde des communications depuis toujours. D’abord dans l’édition où il a été Président et éditeur de très populaires revues dont TV Hebdo et Coup de pouce en plus d’avoir fondé le magazine Elle Québec en partenariat avec le groupe de presse français Hachette. Il a aussi dirigé les destinées de Télémédia Communications à titre de Vice-président principal de CKAC, à la tête d’un réseau de plus de 40 stations radiophoniques au Québec, et fondé le populaire concept radiophonique Rock Détente. Il a également été directeur général de Cancom (Les Communications par satellite canadien), qui procurait des signaux de radio et de télévision aux régions éloignées du Canada, Chef de projet du Groupe Vidéotron et Directeur de l’antenne de 2M International à Casablanca, au Maroc, la première chaîne de télévision privée du continent africain. Il a aussi dirigé la programmation du Groupe TVA à titre de Directeur général, programmation, planification et développement, le groupe radio de Cogeco et sa maison de productions-télé Carrefour. Fondée en janvier 2000, ORBI-XXI Productions qu’il a dirigé comme producteur où il a développé et créé plus d’une centaine d’émissions documentaires pour la télévision, dont certaines ont été primées au niveau québécois et international. En février 2016 Datsit Studios a acquis Orbi-XXI où il a travaillé à titre de producteur exécutif jusqu’en septembre 2018. Présentement consultant média et producteur at large.

 

Datsit Sphère

DATSIT Sphère, chef de file dans le domaine de la création, l’adaptation et la production de contenus télévisuels et cinématographiques, est née de l’union entre DATSIT Studios et Sphère Média, deux maisons de productions reconnues du milieu audio-visuel québécois depuis plus de 35 ans, et plus récemment de Go Films, une maison de production cinématographique. Appuyée par une talentueuse équipe créative, DATSIT Sphère dispose d’une offre de contenu de qualité et variée qui couvrent tous les genres allant du documentaire au long métrage, en passant par les séries de fiction, les téléromans, les jeux, les magazines, les variétés et les projets numériques. DATSIT Sphère emploie une centaine de personnes dans ses bureaux à Montréal et Toronto. 


Liste Technique

Réalisateur et scénariste Fernand Dansereau

Direction de la photographie Julien Fontaine

Preneurs de son Stéphane Barsalou et Normand Lapierre

Montage Dominique Sicotte

Musique Francine Beaudry

Direction de production Sylvie Lapointe

Producteurs Jacques W. Lina, Ivan Lamontagne

Participants Denys Arcand, Pierre-Charles Audet, Jean Beaudin, Dr. Jean-Marc Bigonnesse, Valérie Bourgeois-Guérin, Louis Bricault, Michel Carbonneau, Michèle Charpentier, Jean-Claude Demers, Johanne de Montigny, Luce Des Aulniers, Jean-Louis Drolet, Martin Duckworth, Édith Fournier, Jean Grondin, Jean-Claude Labrecque, Gaston Lachance, Cécile Laroche, Gilbert Leclerc, Nicole O’Bomsawin, Richard Parent, Marcel Sabourin